Perruche à bonnet bleu

John Gould 1804-1881

 en Latin Northiella haematogaster

Perruche à bonnet bleu

en Latin : Northiella haematogaster

en Allemand : Blutbauchsittich

 

Elle doit le nom de son genre à l'ornithologiste australien Alfred John North


Description

Taille: environ 30 cm. 

Poids: environ 65 g

Originaire d'australie ce psittacité est encore assez nombreuses à l'état sauvage à l’intérieur du pays du sud-est et du sud de l’Australie.

Le comportement de la blue bonnet est très comparable à celui du croupion rouge (Psephotus haematonotus). Dans la nature elles vivent en couple ou aussi en période de reproduction, en petits groupes familiaux de huit à dix individus.

 

Le grand problème est celui de l’agressivité et elles sont probablement les plus agressives de toutes les perruches Australiennes.

Les mâles ont surtout cette mauvaise réputation. De ce fait on ne peut placer d’autres oiseaux avec elles, même pas avec de plus grands oiseaux. L’agressivité du mâle va même jusqu’à sa propre femelle, la volière doit tenir compte de ce fait, la femelle doit pouvoir se mettre à l’abri en cas d’attaque.

 

Sinon elles sont très vivantes et joueuses. Passent beaucoup de temps au sol et fouillent le sol, elles rongent modérément, se baignent maintes fois avec exubérance.

 

Logement

Une volière spacieuse de  3 x1 x 2 m avec en plus un abri de nuit et de protection du froid d’environ un mètre carré n’est pas un luxe mais une nécessité car ces oiseaux peuvent débuter l’élevage en février, de ce fait il faut placer le nid dans l’abri.

Il est conseillé de concevoir la disposition de la volière de telle façon que ces oiseaux ne peuvent troubler leurs voisins.

Un double grillage est un minimum de prudence, placer des oiseaux d’espèces complètement différentes dans les volières avoisinantes est un bon conseil. Comme nid il est préférable d’utiliser un nichoir naturel d’environ 50 cm de haut avec un trou d’accès de 5 cm mais pas plus grand car la femelle aime devoir dégager elle-même le trou et elle doit pouvoir se mettre à l’abri en cas d’attaque du mâle .En colère

Des branches de noisetier, saule ou sapin sont indispensable comme perchoirs.

 

 

Alimentation

Granivores comme la majorité des Perruches, un mélange de graines "grandes Perruches" sera le plus approprié. Ajouter souvent des fruits, légumes, mais la préférence ira à la pomme.

En période de reproduction un peu de pâtée "Perruches et perroquets" sera bienvenue.
Bien sûr, comme pour tous les Oiseaux d'élevage, fournir des herbes sauvages et du millet en branche de temps à autre.

L'eau fraiche pour le bain et la pierre à piquer sont obligatoire


Dimorphisme sexuel

 Mâle: Front, lores et avant de la couronne bleu mauve.

Joues bleu mauve pâle. Reste de la tête brun olive avec quelques traces blanchâtres à l’arrière des joues  et aux oreillons.

Pas de bande sous alaire.

Femelle: Bec un peu moins robuste. Bandes sous alaires présentes

 

Mutations

Il y a de nombreuses perruches à bonnet bleu et Sous-espèces  qui ne sont pas de race pure, ceci à cause des croisements avec celles à ventre rouge. Des oiseaux qui présentent du rouge dans les couvertures sous caudales ne sont pas de race pure.  Faites très attention lors d’achats.

 

Reproduction

 

L’élevage avec ces oiseaux réussit régulièrement; mais les résultats varient par sous-espèces.

Mais pour obtenir des résultats cela ne va toujours pas de soi.

Le plus grand problème avec les grandes perruches australienne  est de constituer un couple harmonieux.

De jeunes oiseaux qui se sont choisis librement donnent les  meilleurs résultats. Pas toujours facile en volières.

Ces oiseaux sont déjà aptes à élever après un an mais les premières couvées ne sont pas fécondées. Souvent ils sont déjà en condition à partir de février, mais le plus souvent en mars.

Une ponte varie entre trois à six oeufs, qui sont pondus à intervalle d’un jour. La femelle couve à partir du troisième oeuf et elle seule, la couvée est de 21 jours. Durant cette période le mâle nourrit la femelle au nid. A l’éclosion les jeunes sont nourris par les deux parents. Pendant les trois premières semaines les

jeunes sont couverts d’un duvet épais, après les premières plumes commencent à pointer.

Après 11 à 14 jours les jeunes sont bagués avec du 5 mm, après 5 semaines ils quittent le nid.  Trois semaines après ils sont totalement indépendants.

Souvent il n’y a qu’une couvée par saison, mais il se peut qu’il y en ait deux mais c’est rare. Après que les jeunes aient quitté le nid il faut bien surveiller les parents, car l’agressivité peut reprendre le dessus.

 

Texte inspiré par  H.W.J. van der Linden et de mon expérience personnel

A.Winkler

Photo A.Winkler

Mon bonnet bleu avec une croupionne Cool

Photo A.Winkler

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.ch
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

21.12 | 18:32

Bonjour, regardez dans les bourses ...
Salutations AW

...
11.12 | 16:21

Merci pour votre réponse. Connaissez-vous des éleveur de toui en suisse?
ps:j'habite au Jura

...
07.12 | 09:32

Sauvage porteur rose.

...
06.12 | 20:44

De quelle couleur son vos bourke

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE